"Et Pendant Ce Temps, Simone Veille !"


« Du gris que l’on prend dans ses doigts et qu’on roule... » chantait ma grand-mère dans les repas de famille. Chez Marcelle, c’est plutôt « Bambino ». Qu’à cela ne tienne, les personnages, la verve et l’humour distillés sur quatre générations par ce « feu follet » Trinidad, s’emparent du « coeur de toutes les femmes » et les renvoient à leur condition, à leurs mères, à leurs grand-mères.

La mienne, couleur vert-de-gris, mère de six enfants, mariée à un manouvrier analphabète aurait pu rencontrer la sienne, sûrement plus rouge, asservie au fin fond de l’Espagne franquiste. Cela ne s’est pas fait.

Pourtant, sa famille s’est rapprochée de la mienne, puisque nos parents, fruits de l’exode rural et de l’immigration des années 50, ont été attirés par la « Ville Lumière » comme des...

J’ai rencontré Trinidad à Munich en mai 2017, -nous sommes les petites filles-, je l’ai invitée pour la Semaine des lycées français du monde.

Avec ses dialogues, ses parodies de chansons populaires, ses coups de gueule, la pièce de Trinidad fait mouche (on en parlait justement).

Ici, « foin de tout ce qui n’est point » le rire et point de « chanson grise », mais un hommage aux artisans de l’évolution de la condition féminine, un hymne aux femmes et aux « hommes de bonne volonté ».

Merci Trinidad pour ta chaleur, ton humanité et ta dignité au milieu de la grisaille.
Continue à chanter, à jouer, à « transmettre ».

On t’aime.

Qu’on se le dise.

Qu’on te lise.

Martine Dubesset


Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois
Das Wetter in München