A la redécouverte de quelques empereurs romains


Suétone, vous connaissez ?
Historiographe romain, il s’illustra par ses Vies des douze Césars, qui ont constitué - et constituent toujours - une mine d’or pour les réalisateurs de péplums, dans la mesure où, contrairement à un Tacite qui met l’accent sur les événements et tente de clarifier leur enchaînement, ou à un Tite-Live qui aime à peindre de vastes fresques, Suétone voue chacun de ses livres à un être humain extraordinaire, aux pouvoirs quasiment illimités, presque inimiginables aujourd’hui : l’empereur, à la tête d’un de plus grands, puissants, florissants empires qui aient été, l’empire romain.
Et il les peint dans leurs forces et leurs faiblesses, dans leurs actions publiques autant que dans leur vie privée, même dans ses dimensions médiocres, voire honteuses. On yapprend qu’Auguste était fâché avec l’orthographe, que Tibère était bègue...
Les latinistes de 3e ont choisi une de ces vies d’empereur, et vous en présentent un extrait commenté :


Navigation

Das Wetter in München